30/05/2016

97 Tanganyaka lake 15 juin 2016

juin 2016

Tanganyika lake

15

 

Hummbird.gif

 

Une simple vue sur une carte d’Afrique nous montre que le lac Tanganyika se situe dans la continuation de lacs au Nord  et au Sud : Albert, Édouard, Kivu puis Tanganyika,

sans oublier une foule de petits lacs depuis le Kenya, l’Ouganda et le Rwanda.

AFRIQUE600 Octets  Est Lacs Abyssinie carte 107 Ko.jpg

 La courbe formée par ces lacs entoure un lac moins profond, juste une cuvette située au centre:  le lac Victoria.

Victoria Basin0202.jpg

 

Ensuite cette courbe se continue au Sud vers le lac Nyanza.

 

Une carte à moindre échelle, nous donnant mieux une vue d’ensemble permet de voir une continuation depuis la mer Morte vers la mer Rouge.

lacs Afrique enchaînement .jpg

Hummbird.gif

J’ai réuni plusieurs cartes, car chacune montre les choses différemment.

Elles  se complètent.

 

  afrique grands lacs équateur.jpeg

BU EDICEF  failles Afr et Tang.jpg

 

Voici maintenant cet enchaînement de lacs en partant du Nord vers le Sud :

Nous rencontrerons ainsi :

 

  1. Le lac Rodolphe (Turkana) qui fait suite à des lacs d’Éthiopie, comme un prolongement de la mer Rouge
  2. Le lac Albert (Mobutu) dans la continuation de la ligne du Nil
  3. Le lac Édouard (Amin dada)
  4. Kivu
  5. Ici logiquement, suivant l’enchaînement,  devrait venir le lac Tanganyika, mais je terminerai avec ce lac, vu son importance, objet spécial de notre présentation.
  6. Moero qui de même que le suivant sont de part et d’autre de l’extrême Sud du Tanganyika.
  7. Rukwa
  8. Bangwelo
  9. Nyassa (Malawi)
  10. Kyoga

 

  1. Le lac Rudolph (Turkana)

Anciennement nommé lac Rudolf ou lac Rodolphe.

 

Il a une superficie de 6 405 km2 et

une longueur de quelque 290 km, (pour fixer les idées, disons que cela correspond plus ou moins à la Belgique dans sa plus grande longueur).

Il se trouve pour l'essentiel sur le territoire du  Kenya.

 Turkana I8.png

 

 

Son extrémité septentrionale se trouve en Éthiopie.   

 Turkana ndex.jpg

Il n’est pas dans l’alignement des lacs de cassure du Graben.

 

Son altitude est de 360 m.

Sa profondeur moyenne  est de 30 m et

son bassin couvre 130 860 km².

 

  Quelques villes : Loiyagalani, El Molo, Kalokol, Eliye Springs, ...

 

Trois îles à mentionner : Central Island, South Island, North Island, ...

 

Il s’agit du plus grand lac permanent en milieu désertique

et du plus grand lac alcalin. 

 

Mais cette eau alcaline fait qu'il ne représente pas d'intérêt économique majeur.

 

La région est chaude et très sèche.

Les vents vers le large ou vers le rivage peuvent être extrêmement puissants.

En cause: l'eau du lac se refroidit et se réchauffe plus lentement que les terres.

 

La géologie est dominée par les formations volcaniques.

C’est la faille du Rift.

 

Lake_turkana_satellite.jpg

lac Turkana

 

 

 

Trois rivières se jettent dans le Turkana.

 

Pêcheurs, éleveurs et autres habitants du pourtour du Lac Turkana, au Kenya, suivent avec angoisse la construction, à quelques centaines de km plus au nord en Éthiopie voisine, d'un méga-barrage qui portera un coup fatal, disent-ils, à leur lac classé au patrimoine de l'Humanité.

 

Une nouvelle Mer d'Aral ?

Avec la perte de moyens de subsistance pour les populations voisines !

 

Le niveau de l’eau a déjà baissé de 10 m entre 1975 et 1999, et cela continue, qu'en sera-t- il avec ce barrage ? !.

 

Les rivières qui débouchent dans le lac permettent aux éleveurs de bétail de produire du sorgho.

 

La pêche, notamment celle de l'énorme perche du Nil, 

attire moins les populations.

AFRIQUE600 Octets  Est Lacs Abyssinie carte 107 Ko.jpg

 

L'Omo est  donc une rivière  éthiopienne, 

longue de 760 km  (2 fois la Belgique dans sa longueur)  

qui se jette dans le lac Turkana par un delta. 

 

  Elle prend sa source au sud-ouest d'Addis-Abeba et passe par le plateau éthiopien.

 

De nombreux méandres  sont à signaler près de la frontière kényane quand le paysage s'aplanit.

 

Les crues de l'Omo sont essentielles pour les cultures.

 

Bien que situé au carrefour des frontières avec le Sud-Soudan et le Kenya,

le pays  est isolé par des hauts plateaux, les marais et la savane.

 

 A signaler et regretter de trop fréquents conflits interethniques ! (lutte pour la vie ? )

 

C'est là, dans cette vallée de l'Omo, que nous retrouvons les  principaux sites de découverte d'Hominidés.  

 

  La vallée de l'Omo est en effet connue pour ses gisements paléontologiques, témoins des époques du pliocène  et du  pléistocène en Afrique.

 

On y a découvert des ossements attribués à Paranthropus aethiopicus. 

 

 C'est donc près de ce lac Turkana, dans la basse vallée de l'Omo, que l'on retrouve ce fameux site préhistorique de renommée mondiale où on été découverts de nombreux fossiles d’hominidés.

 

Ce lac Turkana marque l'extrême nord de la Vallée du Grand Rift.

 

 

De 6 405 km2 de superficie et

quelque 300 km longueur (La Belgique dans sa plus grande longueur),

en grande partie dans le territoire du Kenya.

 

Son extrémité septentrionale se trouve en Éthiopie. 

 

Le lac a été nommé Rudolf en honneur du prince héritier de l'Empire austro-hongrois Rodolphe de Habsbourg.

 

Il a été renommé lac Turkana  en 1975.

 

 Vue du Lac Turkana Lac Turkana : carte

TURKANA 280px-Ethiopia_relief_location_map.jpg

Image illustrative de l'article Lac Turkana

Il s’agit du plus grand lac permanent en milieu désertique et du plus grand lac alcalin

 

Mais cette eau alcaline fait qu'il ne représente pas de grand intérêt économique majeur.

 

La région est chaude et très sèche.

 

Les vents sont parfois très  puissants,

car l'eau du lac se refroidit et se réchauffe plus lentement que les terres.

 

 La géologie est dominée par les formations volcaniques.

 

La faille du Rift s'accompagne d'épanchement de laves, de volcans spectaculaires comme le Longonot et le Suswa. 

 MtLongonot1.jpg  

mt_longonot  le Longonot.

Le Suswa est situé entre Nairobi, au capitale du Kenya et Narok, petite ville à l'ouest de Nairobi.

 

Trois rivières se jettent dans le lac :

l'Omo, la Turkwell et la Kerio. 

 

  Le seul exutoire est l’évaporation.

Malgré cela, le niveau de l’eau a baissé de 10 m entre 1975 et 1993 ! C'est beaucoup. Pour fixer les idées imaginons un immeuble de 3 étages !

 

Or son eau fait vivre la région !

 

Les rivières qui débouchent dans le lac permettent aux éleveurs de bétail de produire du sorgho. 

 

 

 

 Le lac Turkana, parfois surnommé la « Mer de Jade », renferme des Perche du Nil  et des Tilapias (que nous retrouverons dans le Tanganyika) et des crocodiles du Nil. 

 

 Mais la pêche, notamment celle de l'énorme Perche du Nil, attire moins les populations.

 

 La présence d’eau dans une zone aussi aride confère au lac une grande importance car zone de transit pour les oiseaux migrateurs.

 

La région est peuplée de lions, de guépards, de girafes.

 

Les éléphants et les rhinocéros  semblent avoir disparu !

 

Personnellement j'ai encore eu la chance de voir ces animaux en Afrique du Sud. 

Heureusement que l'on a y créé des  réserves  suffisamment grandes  pour qu'ils puissent y survivre.

 

À Koobi Fora, on a découvert en 1972 un crâne attribué initialement à l'Homo habilis.

 

Il est relativement complet, estimé à environ 2 millions d’années.

  C'est lui qui a servi par la suite, à définir l’espèce Homo rudolfensis.  

 

En 1984,  Kamoya Kimeu ( kényan, assistant de Louis Leakey,  a participé à de nombreuses découvertes de fossiles d'hominidés au Kénya et en Tanzanie.

 

Il  a découvert un squelette très complet à Nariokotome, site du Nord - Kénya sur la rive Ouest.


C'est un Homo  ergaster,   adolescent assez  grand de taille, d’environ 1,60 m.

Il aurait pu atteindre 1,85 m à l’âge adulte.

On l'a dénommé  « Turkana Boy ».

 

C'est en 1998, que l’équipe de M. Leakey  avait découvert un crâne relativement complet.

C'est lui qui avait permis de définir un nouveau genre et

une nouvelle espèce : le Kenyanthropus platyops. 

 

Hummbird.gif

Suite au mois prochain, du moins je l'espère.

Marie-José Evert

 

09:19 Écrit par treve | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.