14/04/2014

76 CLANWILLIAMS FLEURS 4

76

CLANWILLIAMS

FLEURS

 

4

 

Hummbird.gif

Cette fois encore j'ai le plaisir de me promener et de vous amener parmi les fleurs. 

 

Dire que nous sommes dans une région, quasi désertique toute l'année ...

et tant de fleurs en quelques jours !

 

Sans autre commentaire continuons notre ballade dans cette exposition qui n'a nulle part son pareil.

Hummbird.gif

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (100).jpg

 

 

 

 

 

Petites, vraiment très petites et tant de beautés.

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (101).jpg

 

 

 

 

 

 

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (102).jpg

 

 

 

 

Le plaisir de retrouver le nom d'un lieu où nous venons  de passer et où nous avons été si chaleu16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (104).jpgreusement accueillis.

 

 

 Encore une variété de la fameuse Drosera emblème de la région:

 

 

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (103).jpg16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (105).jpg

 

 

 

 

 

 

 

J'estimais que j'avais déjà une grande chance de pouvoir visiter cette région au moment des fleurs.

Ce n'était déjà pas mal !

Mais en plus passer à Clanwilliams juste au moment de l'exposition annuelle .. .

encore une autre chance.

Une de plus.

Et aussi une occasion de plus pour remercier mes amis de m'avoir invitée

et d’avoir planifié un tel voyage de rêve.

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (107).jpg

 

 

 

 

 

 

 

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (108).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (109).jpg

 

 

 

 

 

 

 

On retrouve bien ici une des caractéristiques des plantes adaptées à un milieu difficile et pauvre :

elles savent faire des réserves.

Mais cela ne nuit pas à leur beauté.

 

Les unes les placent dans le  tiges,

d'autres dans les racines,

d'autres encore dans les feuilles.

 

Que de variétés et de possibilités dans la nature.

 

 

En biologiste je ne cesse jamais de m’émerveiller.

 

C’est l'occasion de souligner la différence entre les cactacées et  plantes grasses que plus d'un confondent.

 

Les cactus ce sont les tiges qui sont gorgées de réserves et les feuilles sont devenues en général  les piquants que nous connaissons.

 

Les plantes grasses ce sont les feuilles le plus souvent ou les racines qui sont gorgées de réserves.

 

Souvent on parle de bulbes.

 

A propos,

tout ce qui est dans le sol n'est pas nécessairement "racine".

Question :

Carottes, pommes de terres ...

nous mangeons la partie qui est dans le sol. Est-ce que ce sont des "racines" dans les deux cas ?

Une petite aide pour répondre et trouver

comment faire la différence ?

 

Facile !

Une tige peut donner des racines

 

mais les racines ne donnent jamais des tiges.

Alors ?

Carottes, pommes de terre ?

Racines ? Tiges ?

 

 

Continuons vite notre promenade de beauté:

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (110).jpg

 

 

 

 

 

 Nous sommes toujours dans cette toute petite église protestante.

Avec quel art, j'aurais envie de dire, astuce, ils ont su mettre tant de beautés si bien présentées, si intelligemment présentées.

On peut visiter,  parcourir cette expo, avec un regard d'artiste, d'amoureux de la nature, en scientifique, en simple promeneur, ...

Chacun y trouve sa joie.

 

 

 

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (111).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                   16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (112).jpg

 

 

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (113).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (114).jpg

 

16-CLANWILLIAMS Exo des FLEURS (115).jpg

 

 

Je crois que je vais m'arrêter aujourd’hui sur ces belles couleurs car j'ai encore trop de photos.

Il faut faire durer le plaisir, le savourer.

 

Nous n'avons pas encore fini le tour de notre exposition...

 

Ensuite continuera notre chemin du retour vers le Cap.

 

Nous aurons encore une belle après  midi à Stellenbosh où nous logerons avant de prendre l’avion.

Là ce sera la tombée du jour qui arrêtera mes photos.

 

Quand j'aurai fini mon tour d'Afrique du Sud,

je me propose de rester en Afrique

et de présenter

le Lac Tanganyika

que j'ai eu la chance d'étudier en biologiste et que je connais bien pour avoir habité à Bujumbura plusieurs années.

 

Au mois prochain.

17:30 Écrit par treve | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Un tout grand merci pour ce commentaire élogieux. Je trouve tout normal, quand on la chance de connaître l’Afrique du Sud, en invitée par des amis, (12 semaines en tout) et aussi l'Afrique Centrale parce que j'ai vécu au bord du lac Tanganyika. En plus encore j'ai eu eu l'occasion de l'étudier en tant que biologiste, travail qui m'a passionnée. C'est vraiment normal en effet de vouloir partager avec le plus grand nombre.
Et le grand nombre de lecteurs (j'ai dépassé la 44.000) me dit qu'en effet cela intéresse plus d'un. Marie-José EVERT

Écrit par : Marie José EVERT | 17/04/2014

noter le changement d'adresse mariejose.evert@telenet.be

Écrit par : Marie José EVERT | 09/06/2014

Avez-vous déjà pensé à écrire un ebook ou des commentaires sur d'autres blogs ? J'ai un blog basé sur les mêmes informations que vous discutez et je serais ravi de vous faire partager quelques histoires/informations. Je sais que mes spectateurs apprécierait votre travail. Si vous êtes intéressé même à distance, n'hésitez pas à m'envoyer un e mail.

Écrit par : maxosize | 06/10/2014

Nous sommes un groupe de bénévoles et d'ouverture d'un nouveau régime dans notre communauté. Votre site web nous a fourni des renseignements précieux à travailler sur. Vous avez fait un travail formidable et notre communauté tout entière sera reconnaissante à vous.

Écrit par : maxosize | 06/10/2014

Les commentaires sont fermés.