01/11/2010

ITHALA 2 Entrée et BOUSIERS

ITHALA

2

 

02 Ithala Reserve 46 Ko.jpg

 

 

grec Eth_r3.gif

 

ENTREE et BOUSIERS

 

Deux animaux dans ce parc retiendront spécialement notre attention : l’un le tout grand, l’autre un tout petit.

J’ai nommé le rhinocéros et le bousier.

Nous reviendrons au rhinocéros avec la visite du musée à la sortie.

 

vag2.gif

 

Quant au bousier dès l’entrée dans le parc de nombreuses et grandes pancartes attirent notre attention :

 

01 Ithala SA 05 485 148 ko.jpg


02 Ithala SA 05 485.jpg

Un petit animal qui serait passé inaperçu si ce n’étaient ces nombreux signaux nous demandant de le protéger.  Quand je pense qu’en Thaïlande du Nord les gens les recherchent pour s’en nourrir !

 

Ce bousier est même si important dans l’écosystème et dans l’histoire, voire dans la littérature, pour que je m’y attarde quelque peu.

J’y consacre ce blog particulier.

Je n'ai malheureusement pas de photos personnelles comme pour les autres blocs. Plusieurs raisons : l'animal est petit et je ne suis pas équipée pour photographier si petit, de près et qui court si vite. Nous avons peu de temps et pas question de nous attarder. Et enfin, comme je l'ai déjà dit, nous sommes à 2 semaines du fameux tsunami, La région n'a évidemment pas souffert du tsunami proprement dit, nous sommes loin de la côte et en altitude, mais comme une bonne partie de l'Afrique du Sud elle est située sur la même latitude.  Et le climat en est perturbé pour une longue durée : pluie et humidité, ciel couvert à longueur de journée. Je me contente donc des nombreux bousiers, scarabées présentés sur les dépliants locaux.

03 bousier créature ingénieuse   036.jpg   

3Bousiers.jpg

Faisons plus ample connaissance avec cette créature ingénieuse, si précieuse que le parc nous recommande de la protéger.

Déjà nous voyons la différence de taille des individus d'Afrique.

 04 bousier Imgp5317marq.jpg

250px-Dungbeetle.jpg

05 Scarabaeus_laticollis à l'oeuvre.jpg                       

250px-Scarabaeus_laticollis_2.jpg

dung_beetle'.jpg

Dung-beetles.jpg

 Megaceros-sp-1.jpg

Les bousiers sont des insectes coléoptères coprophages (qui se nourrissent d’excréments, de détritus). Ce sont des Scarabaeidae.

 

La seule famille des Scarabaeinae comprend plus de 5 050 espèces.

Megaceros-sp.jpg Megaceros a bien son nom. Grande corne.

 

Oryctes.jpg Oryctes nasicornis

Evidemment aussi une allusion à la corne sur son nez

 

 

Oryctes-nasicornis-f-1.jpg

Oryctes-nasicornis-f.jpg

Oryctes-nasicornis-femelle.jpg remarquons que les femelles n'ont pas cette fameuse corne.

 

Oryctes-nasicornis-m-2.jpg

Oryctes-nasicornis-m-3.jpg

Oryctes-nasicornism.jpg

 

Oryctes-nasicornis-male.jpg

Oryctes-nasicornis-male-femelle.jpg

Oryctes-nasicornis-tetes-femelle-male.jpg

Scarabaeus-semipunctatus.jpg

 

 

 

 

Le bousier est une des créatures les plus ingénieuses de la nature.

 

 

Scarabeesacre.jpg

 

 

Beaucoup de scarabées bousiers, appelés piluliers, se servent de leurs pattes antérieures et de leurs mandibules pour façonner les morceaux de bouse en pelotes sphériques qu’ils peuvent ainsi déplacer en les faisant rouler sur le sol, utilisant la matière fécale à la fois comme nourriture et comme matériau de construction.

 

Scarabeides-exotiques-2.jpg

Scarabeides-exotiques.jpg

 

 

 

Certains les mettent d’abord à l’abri. Certaines espèces, les plus grandes, enfouissent même la bouse directement sans passer par le long travail de mise en pelotes.

 

Scarabeus-sacer-4.jpg

Scarabeus-variolosus.jpg

 

Ils sont souvent spécialisés pour des bouses d’une espèce précise.

 

Sisyphus-schaefferi-1.jpg

Sisyphus-schaefferi-2.jpg

 

 

Oryctes-nasicornis-m-3.jpg

Ces scarabées présentent une tête en forme de pelle.

Les pattes antérieures sont puissantes et élargies. Ce qui leur permet de rassembler des excréments (par exemple, des bouses de vache, (d’où leur nom).

 

Leur taille est variable d’une espèce à l’autre : La plupart des bousiers ont un corps plat mais robuste. Certains sont  longs et minces.

 

Généralement de couleur noire ou brun foncé, l’exosquelette offre parfois un éclat métallique, particulièrement chez les espèces tropicales.

 

Les mâles seuls ont la tête ou le thorax cornu. Ce sont eux que nous repérons le plus facilement.

 

Le bousier présente la particularité d'être, à son échelle, l'insecte le plus fort du monde.

Celui-ci peut en effet soulever une masse équivalente à 1.141 fois son poids !

 

Sisyphus-schaefferi-2.jpg

 

Sisyphus-schaefferi-3.jpg

Les bousiers se trouvent dans des habitats extrêmement variés : les déserts, les terres cultivées, la forêt et les prairies. Toutefois, ils redoutent les températures extrêmes.

On les trouve sur tous les continents, sauf dans l’Antarctique.

 

Les espèces vivant dans le désert ont des pattes couvertes de cils qui leur permettent de se déplacer plus facilement dans le sable. Ce n’est évidemment pas ceux là que nous rencontrons dans ce parc.

 

Les bousiers se nourrissent des fèces d’herbivores et d’omnivores, mais avec une préférence pour les premiers.

 

Sisyphus-schaefferi.jpg

 

Plusieurs d’entre eux se nourrissent aussi de champignons et de feuilles et fruits en décomposition. Ils n’ont besoin d’aucun autre aliment dans la mesure où les excréments contiennent la totalité des nutriments dont leur métabolisme a besoin. De même, l’humidité des excréments les dispense de boire.

Smalborg.gif

 

Lorsqu’un sol suffisamment meuble est trouvé, ils commencent à creuser, puis s’accoupleront sous terre. Après l’accouplement, seul ou à deux, ils commenceront à former un cocon dans lequel la femelle pondra ses œufs. Quelques femelles restent encore pour veiller sur les larves.

Après éclosion des œufs, le bousier subit au cours de sa croissance une métamorphose complète

Au cours de la période larvaire, l’animal mange la nourriture qui l’entoure. Elles se nourrissent des fibres végétales non complètement digérées par les mammifères, alors que les adultes ne peuvent manger aucune nourriture solide : leurs mandibules leur servent à comprimer la matière fécale et à sucer le jus qui s’en exprime, un liquide plein de micro-organismes et d’autres aliments (comme la lymphe de certaines chenilles coprophages qui finissent entre les mandibules d’un bousier). Ces larves grandissent dans des pelotes fécales préparées par les parents.

sinusioïde Fastgy.gif


Les bousiers trouvent généralement leur nourriture grâce à leur odorat très développé.

 

Les plus petites espèces, cependant, se bornent à s’accrocher aux cuisses des ruminants en attendant leur subsistance.

 

Très souvent aussi, les bousiers cherchent à s’approprier la pelote fécale d’un congénère, ce qui oblige l’insecte à se hâter de quitter une bouse une fois qu’il a réussi à former une pelote; d’autres s’empressent de les enfouir. D’autres scarabées sont à l’affût au cours de ce transport, cherchant à voler la nourriture ; l’agresseur est la plupart du temps un mâle. Il n’est pas rare que ces épisodes se terminent en combat.

 

06 Bousiers s'affrontant pour ali -Scarabaeus_laticollis_2.jpg

 Jusqu’aux travaux de Jean-Henri Fabre, les entomologistes se sont longtemps mépris sur le comportement du bousier. C’est lui qui mit un terme à la légende selon laquelle un bousier appelait ses congénères à l’aide lorsqu’il ne pouvait franchir un obstacle. Par une série d’observations pénibles et de patientes expériences, il démontra que les prétendus collaborateurs n’étaient en réalité que des concurrents à l’affût d’une occasion pour s’emparer de la pelote de leur congénère.

Les piluliers font rouler puis enterrent les pelotes tant comme réserve de nourriture que comme matériau de construction. Dans ce dernier cas, on verra deux scarabées, un mâle et une femelle, pousser la pelote.

Tous les scarabées semblent programmés pour déplacer leur fardeau en ligne droite, quels que soient les obstacles rencontrés.

Rwd_br2.gif

 

Les bousiers ont une fonction privilégiée dans l’écosystème :

Ils jouent un rôle particulier dans l’agriculture : en enterrant ou en recyclant les excréments par leur digestion, ils accélèrent la formation d’engrais naturel et enrichissent le sol en matière organique et sels minéraux.

Ils protègent aussi le bétail, notamment les ruminants, des possibles infections que les excréments, longtemps abandonnés à la putréfaction naturelle, pourraient propager par l’intermédiaire de parasites, comme les mouches. C’est pour cette raison que de nombreux pays ont introduit ces créatures au grand bénéfice de leur élevage. Dans les pays en voie de développement, les bousiers sont un facteur important de promotion de l’hygiène.

L’American Institute of Biological Sciences estime que les bousiers, en enterrant les déjections, font épargner environ 380 millions de dollars au secteur agroalimentaire des États-Unis.

L’absence d’insectes coprophages endémiques capables de recycler les matières fécales d’animaux introduits en Australie a poussé le gouvernement australien à acclimater plusieurs espèces de bousiers.

 

Rwd_br2.gif

Terriertyphoeus.jpg


Certaines pratiques de la médecine chinoise utilisent les bousiers, comme nombre d’autres insectes, sous forme desséchée, comme ingrédient appelé qianglang (蜣蜋).

L’Égypte antique a vénéré plusieurs espèces de bousiers, en particulier le Scarabaeus sacer.

Même dans la littérature nous retrouvons le bousier.

C'est dans Wikipedia que j'ai trouvé ces détails intéressants :

La fable d’Ésope intitulée Le bousier et l'aigle raconte comment un aigle tue un lièvre malgré les suppliques d’un scarabée. Le coléoptère se venge en détruisant par deux fois les œufs de l’aigle. L’oiseau, désespéré, vole vers l’Olympe et remet ses derniers œufs entre les mains de Zeus, priant le souverain des dieux de les protéger. Lorsque le scarabée découvre l’échappatoire trouvée par son adversaire, il s’enduit de bouse et s’abat sur le visage de Zeus, lequel, surpris, casse les œufs. Zeus apprend alors les griefs du scarabée ignorés par l’aigle. Il réprimande l’aigle puis demande au scarabée, mais en vain, de se tenir désormais à distance de l’oiseau. Aussi change-t-il la saison de ponte des aigles pour la faire coïncider à une période où le bousier hiverne.

Aristophane faisait souvent allusion à la fable d’Ésope dans ses pièces : dans La Paix, le héros galope vers l’Olympe pour libérer la déesse de la Paix, mais sa monture est un gigantesque bousier qui a ingurgité d’énormes quantité d’excréments.

Érasme a consacré un commentaire assez long à cette fable dans ses Adages (Le scarabée au pourchas de l’aigle).

Dans La métamorphose de Franz Kafka, la forme transmutée du héros, Gregor Samsa, est qualifiée de « vieux bousier » par la femme de ménage (« alten Mistkäfer » - ce mot peut aussi se traduire « vieux scarabée de merde »).

Au cinéma : On peut apercevoir le bousier dans une scène de Microcosmos. On suit l'animal en train de déplacer sa bouse avec les péripéties qu'il peut rencontrer.

 

 

Le mois prochain nous verrons plus spécialement notre logement dans le parc.

 

 

Pprmint.gif

 

Faisons le point des SUJETS TRAITES  sur mes blogs : Marie-José EVERT

  Blogs sur L’AFRIQUE DU SUD : http://treve.skynetblogs.be

01-07      La Caverne, Haut lieu de prières

02-07      Les Sans ou Bushmen

03-07     Expérience à Bruxelles sur des tulipes (Bruxelles)

05-07     Les Midlands

06-07     Les NDEBELE 

09-07     Le KwaZULU-Natal, les Zoulous

02-08     PIETERMARITZBURG      1 La ville

03-08                                                2 La ville suite

04-08                                                3 Surfaces commerciales

05-08                                                4 Jardin botanique et ses Cycadales

06-08                                                5 Parcs et habitations

07-08                                                6 Un paradis de Papillons

08-08                                                7 Hauteurs des alentours

09-08      DURBAN     1 : La ville, situation, histoire

10-08                           2 : ville cosmopolite et sa plage

11-08                           3 : sa communauté indienne et Gandhi

12-08                           4 : Gateway, une toute grande surface commerciale

01-09                           5 : uSHAKA marine world

02-09                           6 : suite de la promenade

03-09                           7 : une belle galerie commerçante dans le Marine World

04-09                           8 : uSHAKA et son aquarium

05-09                           9 : uSHAKA et son aquarium suit : raies, requins, …

06-09      HISTOIRE     1. Débuts

07-09                            2. Ruée vers l’or

08-09                            3. L’apartheid

09-09                            4. Après l’apartheid

10-09                            Quelques personnalités

11-09                            Emblèmes du pays

12-09       HILLCREST     « HERITAGE »

01-2010   MARIANNHILL

02-2010   IXOPO

07-2010                retour d’IXOPO

08-2010   Route des batailles deux villes : LADYSMITH

09-2010                                                       DUNDEE

10-2010  Trois RESERVES NATURELLES : ITHALA et ses BOUSIERS, ses rhinocéros

                1. ITALA 1) situation, présentation

11-2010                  2) entrée et bousiers

 A venir :   2.    HLUHLUWE et

                 3.   La MANGROVE frontière du Transkei

                Anecdotes et surprises de VOYAGES avion

                Partie ORIENTALE  Namaqualand, Stellenbosch, …

Blogs pour PARTAGE DE PHOTOS :     http://mariejose.skynetblogs.be ou cliquer en haut à gauche dans le blog précédent, celui de l’Afrique du Sud

 25-05-2008   Rencontre de RHETO

12-06-2008   BRUXELLES visite en car avec l’ARAU

24-06-2008  CROISIERE sur le canal de Willebroek vers Tamise et l’ESCAUT

11-08-2008  et 17-08-2008   Veulettes-sur-mer et  Veules-les-Roses  CÔTE d’ALBÂTRE, NORMANDIE

13-08-2008    PARADISIO 1 Une matinée de paradis

21,23-11-08 ;  26-12-08   et 27,28  2, 3, 4 Jardin chinois  et 5 et 6 Fin de la journée,  lémuriens en particulier

01-01-2009      ACCUEIL de deux Ukrainiennes dans le cadre des « journées Taizé » à Bruxelles 

30-05-2009    LA PSALLETTE,  chorale de  Bruxelles, rend visite et chante avec KANTARMOR de SAINT-BRIEUC (Bretagne) (8 blogs)

Déc.  09         Mes VŒUX années 1995-96 à 2008-09. (Trois blogs) 95-96 LANGUES ;  96-97 MENU ; 97-98 Le TEMPS ;  98-99 Les METAUX ;  99-2000 La LUMIERE ;  00-01 Les FLEURS ;  01-02 Instruments de MUSIQUE ;  02-03 L’EAU ;  03-04 Le FEU ;  04-05 L’AIR ;  05-06 La TERRE ;  06-07 SEPT  ; 07-08 HUIT ou l’INFINI ;  08-09 NEUF.

10-01-2010     Mes vœux pour 2009-2010 Les PONTS

09:59 Écrit par treve | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour,
Il y a en Afrique une sorte des coléoptères comme le Goliath qui serait le plus gros coléoptère ou même le plus gros insectes. Si vous en voulez faites-moi un mail

Écrit par : JOSEPH | 06/11/2010

Les commentaires sont fermés.