02/09/2010

D U N D E E

DUNDEE

 

grec Eth_r3.gif


Nous sommes à 93 km au nord de Ladysmith,  à 75 km au S.O. de Vryheid.

Toujours sur la « route des champs de bataille ».

TUGELA river.jpg 
NATAL du Nord 13 Ko  Visa .jpg
 

 

Afr-Sud KwaZULU-NATAL  54 Ko.jpg

 

Ne pas confondre avec Dundee (Dùn Dèagh en gaélique écossais), qui est une ville du nord-est de l’Écosse  à environ 100 km au nord d’Édimbourg, sur la rive nord de l’estuaire du fleuve Tay, près de la côte est de la mer du Nord, quatrième plus grande ville d’Écosse, avec une population de plus de 143 000 habitants .

 

                                                         DUNDEE Ecosse 248px-Scotland_location_map.svg.png
Smalborg.gif
Dundee (12).jpgDundee (2).jpg
Dundee (1).jpg
 

De l'auto le chemin discrètement je photographie un de ces nombreux groupes qui font leur réunion très privée. Ils sont tous habillés de blanc.

Ici !l s’agit bien de DUNDEE d’Afrique du Sud :

 

A part l’exploitation du charbon, la fabrication du verre et de briques Dundee est une ville plutôt austère, à proximité des mines de charbon dont le contrôle fut très disputé durant la guerre anglo-boer. Ce qui donna lieu à plusieurs batailles sanglantes

 

Dundee (3).jpg
Dundee (5).jpg
Dundee (6).jpg

 

Dundee (4).jpg
Dundee (7).jpg
Dundee (21).jpg
Dundee .jpg
La migration du Grand Trek est devenue l’expression mystifiée d’un mouvement ne regroupant au départ qu’une minorité aventurière (moins de 2.000 personnes) et en outre divisée.

 

Piet Retief et Gert Maritz choisirent les collines du Natal tandis que d’autres ayant opté pour continuer plus au Nord, verront leur expédition finir, épuisée, dans le territoire portugais.

 

KwaZULU-NATAL 42 Ko  Ithala, Dundee, Ladysmith Durban Chantecler003.jpg
deuxième guerre BOERS carte bataille Dundeettle_of_Glencoe_Map.jpg

 

sinusioïde Fastgy.gif

 

De nombreuses familles avaient ainsi entassé leurs maigres biens dans des chariots tirés par des boeufs et avançant au rythme de 5 à 6 km par jour et se protégeant en formant un cercle (le lager). Les colonnes comptaient rarement plus d’une centaine de trekkers, mais le flux migratoire se  sera révélé continu au fils des années nonobstant les difficultés.


A commencer par l’hostilité des populations africaines. Nombreux heurts, j’ai déjà mentionnés le meurtre de Piet Retief et des siens dans le kraal de Shaka.  

 

La Blood River (rivière du sang), au nom lourd de souvenirs pénibles, passe entre DUNDEE et Vryheid.

 

Rappelons-nous que c’est dans cette plaine que les Boers ont vengé, dans le sang, l’assassinat de Piet Retief et de ses compagnons. En effet Willem Pretorius avec une poignée de rudes pionniers y défit 12.000 Zoulous !

 

 

Mais après les ennuis avec les populations locales suivront les difficultés et combats contre les anglais. C’est lors de la progression en territoire zoulou que meurt en 1879 Louis-Napoléon, le prince impérial , fils unique de Napoléon lll. A Dundee nous ne sommes pas loin de la tombe de ce prince Napoléon située au sud de Vryheid.,

 

 

L’économie, minée par la sécheresse, les criquets et la peste bovine, vacille. Les structures de la société zouloue sont ébranlées.

 

Un tiers du territoire est géré par John Dunn, un aventurier, ancien familier de la cours de Cetshwayo (qui épousa plus de soixante femmes).  Est-ce lui qui aurait donné son nom à la ville de Dundee ?

 

 

Rwd_br2.gif

 

Les Boers avaient opté pour des actions de commando, raids rapides et imprévisibles, mot qu’ils nous ont légué par la suite.

 

C’est ainsi qu’ils engrangèrent leurs premier succès, comme la prise de Dundee.

 

Notons que les Boers seront moins heureux, par exemple dans le siège de Mafeking, petite ville sans importance militaire mais dirigée par le colonel Baden-Powel.  Personnalité que tous les scouts  et éclaireurs du monde connaissent bien.

J’y ai déjà fait allusion dans le blog où j’ai présenté quatre personnalités marquantes d’Afrique du Sud.

 

 

Pprmint.gif

 

 

A part ses édifices victoriens, peu d’attractions en ville si ce n’est la visite du musée de Talana, (1 km à l’Est en direction de VRYHEID) voisin du champ de bataille du même nom. C’est évidemment un musée qui nous fait revivre les principales batailles, nombreuses, dans cette région.

 

Dundee (11).jpg
                 Dundee (8).jpg
                                     Dundee (10).jpg               
                                                      Dundee (9).jpg

 

                   Dundee (14).jpg

  

Dundee (16).jpg

Dundee (19).jpg

 

C'est là qu nous trouvons aussi de quoi nous restaurer.

Dundee (18).jpg

Line1.gif

 

 

Vryheid (liberté en afrikaans) est une petite ville minière de près de 35 000 habitants, située près de Dundee. Elle fut la capitale de la république boer de Nieuwe Republiek (Nouvelle république).

 

VRYHEID Flag_of_Nieuwe_Republiek.svg.png

Drapeau de la Nieuwe Republiek de Vryheid

Elle fut fondée par des mercenaires boers qui avaient aidé Dinuzulu à s'emparer du trône zoulou en échange de terres sur les rives de la rivière Mfolozi.

La république boer fut auto-proclamée le 5 août 1884. A la fin de la deuxième Guerre des Boers, le territoire de l'ancienne Nieuwe Republiek fut incorporé à la province du Natal.

En 1912, Vryheid devint une municipalité. L'activité économique de la ville est alors tournée vers l'exploitation minière et reliée par chemin de fer.

 

 

vag2.gif

Plusieurs, comme moi, se seront sans doute  étonnés de voir un prince français au milieu d’une guerre entre Anglais et boers !  Qu’allait-il faire là-bas ?

Alors j’ai recherché et j’ai compris :

Eugène Louis Napoléon Bonaparte est né en 1856 et suit son père, Napoléon lll, en exil après la défaite de Sedan en 1870. Celui-ci s’éteint en Angleterre, laissant à « Loulou » l’héritage de la maison Bonaparte.

 Ce prince impérial, apprécié des Britanniques, soucieux de briller par les armes, s’inscrit à l’Académie militaire de Woolwich.

En janvier 1879, voyant ses amis officiers partir pour l’Afrique du Sud, Eugène Louis Napoléon, prince  impérial, insiste pour se joindre aux combats. Ceci au grand dam de sa mère Eugénie.

L’état major embarrassé par sa présence, cantonne le jeune homme à des tâches de reconnaissances.


C’est au cours d’une patrouille le long de la rivière Ishotshosi, le 1 er juin 1879, que son escouade est surprise par un détachement zoulou. Les Européens remontent en selle, mais la sangle du cheval du prince impérial se casse et le cavalier se retrouve à terre. Seuls deux soldats anglais viennent à sa rescousse face à une cinquantaine de Zoulous.

Ils succombent sous le nombre !

Eugénie se rend l’année suivante en Afrique du Sud. Plusieurs monuments sont érigés en mémoire des soldats britanniques.  Et à l’endroit où Bonaparte est tombé, sa mère fait élever une stèle entourée d’arbres.  Nous sommes près de Vryheid, pas loin de Dundee.

J’ai trouvé ces renseignements dans le livre de Georges Lory, L’Afrique du Sud. C’et dans ce livre aussi que j’ai trouvé la carte suivant :

stele Prince Napoléon Af S 71 Ko.jpg

 

dyn010_original_532_34_gif__e81fd531bb17ea01429f2dbd3b235a29.gif

 

 

Les prochaines fois nous nous attarderons dans des parcs notionaux de type  bien différent chacun.

 

16:24 Écrit par treve | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.