23/09/2009

HITOIRE 4 L'après apartheid

     Histoire  de  l'Afrique  du  Sud,

 

quatrième  partie

 

Après l’apartheid


 

grec Eth_r3

En janvier 1999  victime d'une congestion cérébrale, le président Pieter Botha , le vieux « crocodile », se retire.


 Le président du parti dans le Transvaal, Frederik de KLERK, lui succède. Il a été imprégné dès son plus jeune âge du mythe de la suprématie de leur race. Son grand père, éminent pasteur de l’Eglise calviniste, était lui aussi fervent de la séparations raciale.

 

de_Klerk  Frederik

 Frederik De Klerk


En 1989 le pays est au bord de la guerre civile.  La chute du mur de Berlin et le démantèlement de l’empire soviétique font s’évanouir les craintes maladives  des Afrikaners envers le communisme. 


 En fait un climat propice à un vrai bouleversement est en train de se mettre en place.


Bien que catalogué comme conservateur, De Klerk veut changer l'image du parti et du pays, il sait que les sanctions internationales sont de moins en moins supportables pour le pays.


Il prend conscience que le poids démographique des Noirs est trop important et que les Blancs sont devenus trop minoritaires (18 %) pour pouvoir le diriger efficacement.


Il comprend enfin que l'apartheid a atteint ses limites et a échoué.  Il  s'entoure donc d'une équipe favorable à des réformes fondamentales et convoque des  élections générales anticipiées en septembre 1989.


Il est de plus en plus persuadé qu'une entente entre tous les représentants de la population peut aboutir à une paix durable. dès l'automne 1989, De Klerck fait supprimer les dernières lois de l'apartheid.


En janvier 1990,  il provoque la fureur des ultras et la stupeur du monde entier en autorisant les partis noirs interdits comme l'ANC ou le parti communiste et annonçant la libération prochaine (en février 1990) des prisonniers politiques dont Nelson MANDELA, figure emblématique de la lutte anti-apartheid.

 

MANDELA 1990 17

 

MANDELA D L009

 

 

MANDELA libéré s'adresse au peuple

 

A temps le service secret britannique peut avertir le Gouvernement que plusieurs gardiens,  à Robben Island, ont été achetés pour  abattre Mandela à sa sortie !


En juin 1991, De Klerk fait abolir par le parlement les dernières lois d'apartheid encore en vigueur concernant l'habitat et la classification raciale.


L'état d'urgence est levé à l'exception du Natal où des violences meurtrières entre ANC et partis noirs conservateurs ensanglantent la région. Leur emblème, encore actuellement,  marque cet aspect guerrier :

 

bouclier emblême038


Pas d’enfantement sans douleur, le nouveau pays connaîtra encore des violences. 


Les principaux responsables de cette série de massacres qui ensanglantent le pays sont cette fois des Noirs, ceux appartenant à une tribu réputée pour son bellicisme. On se souvient de l’assassinat d’une délégation lors du Grand Trek.


Les Zoulous font à nouveau parler d’eux !!!   Ils ont à leur tête un chef de sang royal, Mangosuthu Buthelezi.  

 

Son rêve est d’arracher un Etat indépendant pour ses cinq millions de Zoulous. La campagne de violence déclanchée au début 1990 dépassera vite en horreur tout ce que l’Afrique du Sud a pu connaître jusqu’ici.


C’est alors que, persuadé que cette campagne de terreur risque de porter un coup fatal au processus de paix, Mandela se rend en secret chez Fredérik De Klerk.  L’apartheid n’a pas vraiment dit son dernier mot !!!

 

MANDELA - DE KLERK réconciliation 50 Ko


Il faudra quatre longues années, 1990 – 1994,  pour que l’Afrique du Sud sorte de l’enfer et se tourne vers l’avenir !  Quatre années d’approches réciproques, de patience, de diplomatie avec beaucoup de doigté.


Le 17 mars 1992 a lieu un referendum.

 


Les sanctions internationales sont progressivement levées.

 

Exclue depuis 1964, l’Afrique du Sud est réintégrée aux Jeux Olympiques en 1992. Elle participe aux JO de Barcelone.

Un évêque, Desmond Tutu, prêche pour la compréhension et le respect mutuels. Il reçoit le prix Nobel de la paix en 1984. (j’y reviendrai lors d’un prochain blog)


TUTU archevêque


 

Le 18 novembre 1993, l’ANC et le NP approuvent une nouvelle constitution démocratique. Le statut de langue officielle est adopté pour neuf langues locales, en plus de l’anglais et l’afrikaner, ce qui fait un total de onze.

 

vag2

 

Enfin, en 1994 un gouvernement d’union nationale est formé.

Mandela est élu Président de la République par le Parlement le 10 mai 1994.

 

Nelson_Mandela

 

Thabo Mbeki est vice-président et Frederik De Klerk second vice-président.  Un gouvernement multiracial d’union nationale est enfin né !


 

Thabo_MBEKI


La constitution définitive est adoptée en 1996. Une nouvelle Afrique du Sud commence.

 

Thabo Mbeki est président de 1999 à 2008.


Thabo MBEKI.01


Kgalema MOTLANTHE est le Président actuel.


 

Kgalema_Motlanthe,_12th_AU_Summit


 

 

Smalborg

 

 

Quelques  livres et romans historiques

pour compléter ce tableau de l’Afrique du sud.  


  • James Michener, L'Alliance, roman historique qui reprend toute l'histoire de l'Afrique du Sud à travers une saga familiale s'étalant depuis l'arrivée des premiers Européens jusqu'à nos jours. (2 tomes, en livre de poche)

 

  • Wilbur Smith, les romans relatifs à la saga des Courtney (Quand le lion a faim, Les feux du désert, Le Royaume des tempêtes, Le serpent vert, la piste du renard, La piste du chacal ...).

 

 

  • Noni Jabavu, "The Ochre People", roman qui raconte la vie des Xhosas en zone rurale pendant les années de l'apartheid.

 

  • Alan Paton Pleure, ô pays   bien-aimé (1950)

 

  • Madge Swindells, Les amants de l’apartheid, histoire d’amour et d’amitié entre trois amis : l’un blanc, l’autre noire et une métis pendant l’apartheid.

 

  • John Briley, Cry freedom. Wur le meurtre de Steve Biko. Un film de même titre sera réalisé en 1988 par Richard Attenborough.

 

  • J.H. Griffin : Dans la peau d’un Noir. Histoire d’un homme blanc qui se travestit en Noir américain et découvre les conditions de vie de ceux-ci. Donc pas l’apartheid au sens strict du mot, mais le même type de situation.

 

  • Tous les livres d’André Brink : Au plus noir de la nuit, 1976… Une saison blanche et sèche  qui sera réalisé en film de même nom en 1989 par Euzhan Palcy.

 

  • Tous les livres de Nadine Gordimer : Un caprice de la nature, prix Nobel en 1991…

 

GORDIMER Nadine prix Nobel litt SAfr 48 Ko

 


Et plus récemment le  récit de Dominique LAPIERRE : « Un arc-en-ciel dans la nuit »

Livre écrit avec la collaboration de Javier Moro pour l’enquête. Ed.Laffont,  2008.

 

 

La bibliographie de Nelson MANDELA par lui-même : Un long chemin vers la liberté

 

 

 sinusioïde Fastgy

 


Un bref rappel chronologique me paraît intéressant :

 

 

8 000  av J.C.   Des chasseurs-cueilleurs khoisan peuplent le sud-ouest de l’Afrique d Sud.

 

200 après J.C. Des Khoikhoi, semi-nomades commencent à cultiver la terre.

 

1100   Des peuples africains venus du Nord, Bantous, migrent vers le Sud du continent.

 

1488  Bartomeu Dias, navigateur portugais contourne l’Afrique.

1498  Vasco de Gama, portugais, en route vers les Indes orientales double le Cap de Bonne Espérance.

 

1652  La Compagnie hollandaise des Indes orientales fonde la colonie du Cap pour y créer une base de ravitaillement pour  ses navires.

1659  Première productions, besoin de main d’œuvre. Premiers esclaves malais.


1688  Suite aux guerres de religion en France, immigration de réfugiés huguenots, venus de France, via la Hollande.

 

1779 à 1877  Guerres « cafres », escarmouches entre colons et Xhosa.


1795  Les Britanniques annexent le Cap

 

1802  Le Cap redevient néerlandais.

1806  Le Royaume-Uni réoccupe le Cap.

1814   Cession officielle du Cap aux Britanniques par les Néerlandais.


1816   Shaka fonde le royaume zulu. Guerres et terreur sur son passage.


1824  Port Natal, (futur Durban) comptoir fondé par des marchands britanniques.


1828  Dingane, un de des frères de Shaka lui succède. Il vient de l’assassiner.


1833  Les Britanniques abolissent l’esclavage.


1834 – 1839 Grand Trek vers le Nord et l’actuel KwaZulu-Natal.

1838  Bataille de Blood River (Natal) : les voortrekkers écrasent les Zulu de Dingane.


1843  Le Natal devient une colonie Britannique.

1848  Les britanniques s’emparent de la région entre l’Orange River et le Vaal, son affluent. (Transvaal)


1860  Premiers ouvriers indiens embauchés pour l’industrie de la canne à sucre dans le Natal.


1867  Découverte de diamants à Kimberley.


1877  La république du Transvaal est annexée par les Britanniques.

1879  Bataille dIsandlwana, des Zulu anéantissent un bataillon britannique, puis sont écrasés à Ulundi (Actuel Kwazulu-Natal).

1880 – 1881 Les Boers restaurent la république du Transvaal. Première guerre anglo-boer.


1883  Paul KRUGER, leader boer, premier président du Transvaal.

1886  Découverte d’or au Transvaal et fondation de la ville minière de Johannesburg.


1899 – 1902 Seconde guerre anglo-boer avec défaite des Boers et destruction de leurs colonies.

 

1910   Fondation de l’Union sud-africaine.

1910   ANC, Africain National Congress, pour la défense des droits des Noirs. (South African Native National Congress)

1913   Natives Land Act, limite l’accès des Noirs à la propriété foncière.


1925  Anglais première langue officielle du pays, l’Afrikans - et non plus le néerlandais - deuxième langue.


1948  MALAN, du parti national, est élu et met en place le système d’apartheid.

1950 – 1953 Création de zones pour chaque race. Déplacements de communautés noires.

1960  Massacre de Shapeville, répression brutale d’une manifestation pacifique contre le Pass Laws. L’ANC est interdit.


1961   L’Afrique du Sud quitte le Commonwealth et devient une république.


1964  MANDELA, peine de prison de 5 ans, commuée  en détention à perpétuité.

1966 Verwoerd est assassiné. Vorster lui succède comme premier ministre.


1975  Mangosutu BUTHELEZi, chef zulu au Natal relance l’Inkatha.

1976  Soweto, répression sanglante d’une manifestation d’adolescents contre l’imposition de l’afrikaans dans les écoles noires.


1976 – 1981 Indépendance du Trankei, du Bophuthatswana, du Venda et du Ciskei.


1983 Trois Chambres raciales (Blancs, Coloureds et Indiens). Fondation du parti anti-apartheid : United Democratic Front.


1984  Desmond TUTU, reçoit le prix Nobel de la paix.  Abolition de l’interdiction des mariages mixtes.


1989  De Klerk succède  à Botha à la présidence.

1990  Libération de Mandela.  Fin de l’état d’urgence. Création de l’Inkhata Freedom Party.

1993  De Klerk et Mandela, prix Nobel de la paix. Suppression des sanctions internationales.

 

1994  Premières élections démocratiques. Nelson Mandela, premier président noir d’Afrique du Sud.


1997  Mandela quitte la direction de l’ANC.

1999  Deuxièmes élections, Mandela est remplacé par Thabo MBEKI.

 

2005 Grèves de mineurs d’or.

2007 L’Afrique du Sud siège au Conseil de Sécurité de l’ONU comme membre non permanent.

2008 Violentes émeutes anti-immigrés à Johannesbug et exode d’immigrés clandestins.


2009  Kgalema MOTLANTHE, président actuel.

 

 En Construction2

 

Avant de clore cet aperçu sur l’histoire du pays, dans les deux prochains blogs je me propose de présenter plus en détail l’histoire de quelques personnalités marquantes et les emblèmes du pays.

 

 

Marie-José EVERT

 

 

.

 

 

23:09 Écrit par treve dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.